BEAT MARK

BIO
Les premiers morceaux du groupe naissent à l’été 2009, dans la langueur amorphe d’une capitale aride et désertée. Les chansons de Beat Mark évoquent alors cris de joie et chutes d’arbres. Ils trouvent assez naturellement écho en Californie du sud via le label Burger Records qui édite une cassette sept titres outre-Atlantique. En mars 2011 le label parisien Final Taxi Records sort leur album, « Howls of Joy », premier opus aux treize morceaux à la noisy pop rythmée, mélodique, d’une indéniable efficacité et à l’accueil critique d’un rare enthousiasme.
Nourri au rock indépendant américain, Nirvana, Fugazi, Pavement ou Sonic Youth en tête, le groupe assume une certaine inclination pour les groupes anglais des années 80 tels les Vaselines, Television Personalities, les Smiths ou encore Jesus and Mary Chain.
En concert, Chloé, Gaëtan, Julien et Karin éructent un set sonore et enlevé dont les plages glissent d’hymnes solaires en soubresauts chaotiques, toujours romantiques. Ils ont partagé l’affiche avec entre autres, Strange Boys, Real Estate, Feeling of Love, Air Waves, Crystal Stilts, Twilight Singers, Turzi, King Khan & BBQ.
On parle d’eux en citant les Pastels ou les Crystal Stilts, on pense à Veronica Falls, certains ne sont pas sans évoquer My Bloody Valentine. Quant au groupe, il avoue une passion sans bornepour les films de Peckinpah, les noirs afro-américains et les tourments low life des antihéros de tous bords.

DISPONIBLE sur demande – labisefraiche@gmail.com